Chapitre 15 : Dors, dors, bébé dors, Papa il t'adore

Publié le par Papa Ours

Chapitre 15 : Dors, dors, bébé dors, Papa il t'adore
Cette berçeuse que je sussurais au creux de ton oreille pour t'endormir il y a encore quelques mois. Alors qu'aujourd'hui tu en as 7, tu la reconnais encore. 
 
Dès que j'entonne les premiers mots, tu me regardes tes yeux noirs équarquillés et le sourire aux lèvres.
 
J'imagine que tu te dis "tiens ça me rappelle quelque chose"
 
Moi, ça me rappelle ces soirs où tu t'endormais auprès de nous, au creux de mes bras, où tu n'étais qu'un tout petit bout d'être. 
 
Ca me rappelle ces soirs où je te regardais longuement en prenant conscience de ma paternité. 
 
Ces soirs où l'on écoutait de la musique, tes musiques, quand tu ouvrais tes tout petits yeux au son de "Chou Wasabi" 
 
Tes petites mains n'attrapaient pas le bib', ni rien d'autre.
 
Tes minuscules poings se serraient fort quand tu te délectais de ton lait.
 
Et en si peu de temps tu appréhende, tu attrape tout ce qui bouge, tu veux tout goûter et porter à ta bouche. 
 
Tu ne lâche rien.
 
Tes ruggissements sont de plus en plus assurés. 
 
Tu sais ce que tu veux et surtout ce que tu ne veux pas mais ça c'est depuis toujours.
 
Petite Lionne grandit
 
Une chose n'a pas changée : 
Ton sommeil, tu dors toujours aussi bien, aussi longtemps et tu es toujours aussi calme.
 
On ne compte plus tes sourires et tes petits clins d'oeils pour les gens qui nous entourent et même pour les autres. 
 
Ces instants nouveaux et bizarres de jeune Papa, quand tu te promène seul avec ta fille et que des gens te stoppent ou s'arrêtent pour te demander "Quel âge a t-elle ?" "Elle s'appelle comment?" "Elle est fort éveillée pour son âge!" et ça fini toujours par "elle est vraiment très belle"
 
Je ne sais pas quoi répondre au final et je balbutie un "Merci" c'est très con mais que dire d'autre ?
 
Va falloir surveiller ces compliments de près, j'ai pas envie que tu te la raconte plus tard et que tu reprenne du Kendji avec les manières d'une diva.
 
Déjà que tu fais du charme à tout le monde avec tes clins d'oeil (vidéo à l'appui)  et tes mimiques malicieuses. Mais ça j'en reparlerais dans un prochain chapitre.
 
Tu es en train de dormir pendant que j'écris ce billet. Ta fameuse sieste de midi.
 
Celle dont tu va te réveiller dans quelques heures et où je vais te retrouver dans un sens totalement opposé au lit.
 
Ou bien à quatre pattes en train de déclarer la guerre aux peluches qui ornent le bout de ton lit
 
C'est ton territoire c'est vrai. Tu es un lion et tu défend tes terres mais avec le sourrire et tes éclats de rire.
 
Et lorsque tu vas regarder qui entre dans ta chambre et que tu vas me reconnaitre, tu vas faire ton petit sourire complice et agiter ton doudou contre ton visage comme pour dire "Bon ben j'y vais à tout à l'heure doudou" 
 
Tu ressemble à un ange quand tu dors Petite Lionne.
 
à tout à l'heure ma chérie. 
 
Papa Ours