Chapitre 31 : Le Cékoiçalà

Publié le par Papa Ours

Chapitre 31 : Le Cékoiçalà
Cékoiçalà c'est ta nouvelle expression pour nous demander à peu prêt tout. 
 
Dès que l'on croise quelque chose que tu ne connais pas : "Papa Cékoiçalà ?"
 
Ca peut être un animal, un film à la télé, une fourmi, de la nourriture bref tout y est. On est pas encore dans les "Pourkoiiii?" mais presque. 
 
L'avantage c'est que tu enregistres toutes nos réponses. 
 
Le seul endroit où tu ne poses pas cette question, c'est Disneyland Paris, à vrai dire avec un père comme moi c'est un peu obligé. 
 
Alors, ça faisait longtemps que le parc me manquait ( 1 Mois ! tu te rends compte ?)
 
Quand je t'ai parlé dimanche de Donald (ton kiff du moment) tu m'as dis que tu voulais lui faire un câlin. 
 
Avec tes yeux plein d'étoiles et de magie j'ai compris qu'il fallait que j'agisse. Du coup, hop ! Le lendemain le réveil très tôt, toute sage et toute calme on s'est étonné de ton manque d'énergie.
 
Puis on t'as posé la question : "Pourquoi tu es toute sage Petite Lionne ?" la réponse fut aussi directe que claire " Ben on va chez Mickey !" 
 
Normal. 
 
C'est déjà ton troisième Disneyland et tu n'as que 2 ans et demi, j'ai de la chance, tu as de la chance et ça je te le répète sans cesse. 
 
Je ne veux pas que tu penses que c'est "normal" et ça n'arrivera pas.
 
Tu y es comme chez toi, tu t'y sent tellement bien que tu veux sortir de ta poussette et te balader toute seule. Nan mais ho ! Donald il ne va pas me voler la vedette hein ! 
 
En plus de ça tu veux grandir trop vite, quand tu vois l'Hyperspace Mountain ou l'Hollywood Tower Hotel tu veux venir avec Papa. Bientôt ma chérie. Bientôt ! J'ai hâte de t'y emmener ! 
 
Tu as découvert la "magie" lors du spectacle "Mickey et le magicien", lorsque les confettis sont tombés tu voulais "attraper de la magie" alors je t'en ai ramené un peu. 
 
On y retourne le mois prochain mais chuuuuuut ! Ce sera une surprise. 
 
Alors voilà, je suis content, heureux de t'emmener là bas, de te faire rêver, de voir tes yeux scintiller. 
 
Heureux de te prouver que rien n'est impossible quand on a l'audace de rêver. Que nos rêves nous poussent à être meilleurs, ils nous prouvent que nous sommes uniques. 
 
Ils nous prouvent que nous sommes tous des histoires, nous sommes tous des livres dont chaque jour est une page. Ce livre que je t'écris n'est pas le tien, c'est le nôtre.
 
Tu seras la seule auteure de ta propre histoire. 
 
Mais tu es encore trop petite, tu es encore mon bébé, ma petite fille, ma petite lionne. 
 
Alors quand tu me fais des câlins pour que je m'endorme tout contre toi, je pense à ça. 
 
Ces instants de magie qui sont gravés à jamais dans ma mémoire. 
 
Ce sont ceux là qui sans doute passerons dans ma tête quand je fermerais les paupières une dernière fois. 
 
Alors je ne pourrais qu'avoir le sourire.
 
Alors je ne pourrais que rêver une dernière fois. 
 
Papa Ours